Le projet vise à mettre au point des outils innovants de diagnostic pour le secteur agroalimentaire basés sur des capteurs de gaz à base de polymères à empreinte moléculaire. Ces capteurs permettront la détection simple et rapide de composés organiques volatils (COV) indicateurs d’anomalies (contamination fongique, apparition d’odeur indésirable, attaques microbiennes, pourrissement, etc…) sans passer par des méthodes d’analyse complexes. Il s’agit d’une technologie innovante et les applications potentielles sont très nombreuses : détection précoce de maladies post-récolte pour les céréales, fruits et légumes, détection précoce d’insectes dans les denrées stockées, détection précoce de maladies au champ, suivi phytosanitaire de denrées lors des transports, etc… L’objectif du projet Agrosensor est de développer des démonstrateurs dédiés à deux applications bien définies : (1) la détection de l’odeur de verrat chez les porcs non-castrés (qui donne une mauvaise odeur à la cuisson) en abattoir et (2) la détection de mycotoxines à la réception de céréales.

barley-2117454_1280

Consortium