Contexte

Le concept de Stratégie de Spécialisation Intelligente (S3) a été introduit par la Commission Européenne dans le cadre de son agenda de croissance et d’emploi, avec pour objectif de doter les régions européennes d’une nouvelle génération de stratégies régionales de recherche et d’innovation. Il s’agit d’une approche stratégique du développement économique, permettant à chaque région d’identifier et de développer ses propres avantages concurrentiels.

La Commission européenne demande à l’ensemble des Régions européennes de se doter d’un cadre stratégique « S3 » pour leurs politiques d’innovation : quels objectifs sont poursuivis dans la Région ? quels sont ses domaines de spécialisation privilégiés ? avec quels dispositifs de soutien et de financement aux projets ? Comment cette stratégie impacte ses processus de sélection et d’évaluation? …

L’enjeu est de taille : la S3 est une condition « habilitante » donnant accès aux financements du Fonds de Développement Régional (FEDER) ; la Commission a par ailleurs renforcé les critères liés à cette condition pour la programmation 2021-2027.

Mais au-delà, la S3 constitue un cadre stratégique pour la politique de Recherche et d’Innovation et la politique industrielle de la Wallonie.

 

Dans le cadre de la S3, cinq Domaines d’innovation Stratégique (DIS) ont été définis autour de 6 enjeux sociétaux (en encadré dans le schéma ci-dessus).

Wagralim, avec l’appui de Greenwin », coordonne le DIS-5 « Chaines agroalimentaires du futur et gestion innovante de l’environnement » qui comprend 6 Initiatives d’Innovation Stratégiques (IIS).

 

En savoir plus sur la S3 Wallonne et les DIS

Le DIS-5 : Chaines agroalimentaires du futur et gestion innovante de l’environnement

Le Domaine d’Innovation Stratégique « Chaines agroalimentaires du futur et gestion innovante de l’environnement » couvre les activités innovantes pour soutenir l’émergence de produits et services à haute valeur ajoutée et haut potentiel de marché au sein d’un système agroalimentaire durable et circulaire. Les forces actuelles de la Wallonie en matière de recherche et d’innovation dans le domaine agroalimentaire sont centrées sur : la qualité et la sûreté alimentaire ; les systèmes agroalimentaires durables et circulaires; les ingrédients nutritionnels et fonctionnels ; et les biotechnologies industrielles (biotechnologies blanches).

Afin d’assurer la pérennité à long terme des écosystèmes naturels (santé des sols et cycle de l’eau) desquels la production de produits alimentaires sains dépend, le potentiel wallon dans le domaine des services environnementaux de monitoring des écosystèmes et de la biodiversité, de l’agroécologie et en matière d’innovation durable agricole/sylvicole sera renforcé. La Wallonie a également de fortes compétences de RDI pour la biodiversité et les infrastructures vertes et bleues, notamment dans les domaines suivants la gestion des ressources naturelles, les technologies pour l’assainissement de l’environnement (sols, air et eaux) et notamment le monitoring, le traitement et la santé des sols (friches industrielles, conservation des sols).

Ce DIS répond à plusieurs défis sociétaux

  • Le système alimentaire participe à l’objectif de garantir une bonne santé et une vie de qualité pour tous les citoyens, un défi auquel une alimentation saine et adaptée à tous les âges et toutes les conditions apporte des réponses à court terme mais aussi dans le long terme via ses impacts sur les systèmes de santé. L’alimentation saine et accessible pour tous est un également un élément important d’une société inclusive : les inégalités sociales se traduisent par des phénomènes de précarité alimentaire et par des disparités en matière de comportements préventifs en matière de santé en ce compris l’alimentation
  • La crise sanitaire et économique causée par le Covid-19 a mis en évidence les enjeux de souveraineté et relocalisation de la production de produits dits ‘stratégiques’
  • Le secteur alimentaire requiert un secteur agricole performant et durable
  • Le secteur agroalimentaire doit contribuer à la lutte contre la crise climatique et à l’objectif européen de devenir une zone à zéro-émission nette de Gaz à Effets de Serre (GES) à l’horizon 2050: des changements, même modérés, dans la diète alimentaire (réduction de la consommation d’aliments de source animale), ainsi que la réduction du gaspillage alimentaire peuvent conduire à des réductions substantielles d’émission de GES
  • La préservation du cycle d’eau joue un rôle important dans l’équilibre de la biodiversité. La qualité de l’eau est un atout wallon (approvisionnement en eau de ville, thermes et industrie des boissons, tourisme fluvial et loisirs aquatiques, etc.) mais en même temps plus de la moitié (55%) des masses d’eau de surface et 39% des masses souterraines ne sont pas en bonne santé écologique
  • Le secteur agroalimentaire est un acteur important en matière d’optimisation des ressources biobasées et d’économie circulaire grâce à l’utilisation intelligente de la biomasse agricole issue de l’agriculture et des entreprises de transformation

Découvrez les 6 Initiatives d’Innovation Stratégiques (IIS) du DIS5